Curiozworld | La Curioz Team : Portrait de Sylvie Aibeche
934
single,single-post,postid-934,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.1.2,vc_responsive
Sylvie Aibeche

La Curioz Team : Portrait de Sylvie Aibeche

  |   Adhérants   |   No comment

Sylvie Aibeche est un véritable électron libre. Elle a su naviguer dans différents univers pour s’en inspirer et continue aujourd’hui de vivre pleinement sa curiosité. Après ses deux premières années d’études, elle choisit de vivre à Londres dans le milieu d’artistes indépendants. Elle travaillera pendant deux ans dans la création, la communication et l’organisation d’évènements artistiques aussi diverses que variées.

« DIVERSITÉ ET MOUVEMENT »

À 23 ans, Sylvie rentre en France et c’est à la Sorbonne qu’elle choisit de finir ses études. Diplômée d’un Master de Gestion spécialisé en Logistique, elle travaille durant une année comme consultante en excellence opérationnelle chez Accenture et décide de quitter l’entreprise pour réaliser son rêve, le cinéma. Son amour pour le cinéma remonte à son enfance, lorsqu’elle met en scène et donne vie à toutes les histoires naissant dans son esprit et qui la font rêver.

« CINEMA ET CREATION »

Originaire de Cannes elle assiste chaque année au festival et y collabore pour l’organisation des cérémonies d’ouverture et fermeture. Immergée dans cet univers de paillettes elle réalise qu’il ne s’agit là que d’une devanture pour un métier qui exige du dévouement. C’est en ce sens que Sylvie Aibeche veut créer, pour vivre d’un art qui la captive. En 2011, elle cofonde l’association CuriozWorld et accompagne Olivia Sinet en Australie au cours de son projet sur Les Vins Bios du Nouveau Monde.

« ITALIE-ALGERIE-FRANCE »

Les choix de vies multiples de Sylvie découlent peut-être de sa triple nationalité puisqu’elle est à la fois italienne, algérienne et française.  Ses origines variées ont sans doute contribué à son amour pour le voyage et la rencontre de l’autre. Elle a toujours une valise prête pour les départs de dernière minute et ne rate jamais une occasion de découvrir de nouveaux horizons. Aujourd’hui elle rêve de partager avec nous l’Algérie de son père. « Je règle mon pas » est un film dans lequel elle part à la découverte de ses origines algériennes, où elle renoue avec un passé souvent difficile et une part d’elle-même inexplorée.

No Comments

Post A Comment