Curiozworld | maevamorin
4
archive,author,author-maevamorin,author-4,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.1.2,vc_responsive
 

Author: maevamorin

ascese_n_11_RVB_72dpi-518x640
  |   Spiritualité   |   No comment

J’ai testé le yoga dans l’esprit Durckheim

Par Maeva Morin Sur le chemin initiatique avec Durckheim C’est en commençant une formation à l’Ecole Française de Yoga que j’ai découvert la pratique du yoga dans l’esprit de Durckheim. Dans l’esprit car Durckheim n’a jamais à proprement parlé pratiqué, ni enseigné le yoga. C’est au travers de professeurs de yoga, notamment Renata Farah et Bernard Rerolle venus se former dans son centre à Rütte en Allemagne, que s’est popularisé la pratique en France. Karlfried Graaf Durckheim est né à Munich en 1896 dans une famille noble allemande. Diplomate, il est envoyé en 1937 au Japon pour étudier les bases spirituelles de l'éducation japonaise. Il y restera pendant près de 10 ans et va découvrir le bouddhisme zen. Initié à l'école du Zen Rinzai où il pratiqua notamment le Kyūdō (tir à l’arc guerrier) avec le maître Kenran Umeji ainsi que le Zazen. De retour en Allemagne en 1947, il s’installe en Foret Noire où il crée à...

Read More
30 décembre
19
gratitudebead
  |   Santé - Bien être   |   No comment

Le pouvoir de la gratitude

Par Maeva Morin Gratitude : « Reconnaissance d’un bienfait reçu. Témoigner sa gratitude. » Ce mot à résonné en moi il y a quelques semaines à la lecture d’un article sur Lisette Doesnburg, créatrice des « chapelets de gratitude » qui nous invitent à prêter attention à ce qui nous rend heureux. Composés de seize perles et breloques en pierres naturelles, nombre inspiré de la géométrie sacrée favorisant l’équilibre, elles nous permettent d’égrener nos petits bonheurs quotidiens. Pourquoi avoir besoin d’un petit objet glissé dans notre poche pour nous rappeler d’être reconnaissant ? Comme tout le monde il m’est arrivé de remercier le soleil de chauffer ma peau, la mer de me porter, la montagne d’être majestueuse, la forêt enveloppante. Mais en dehors de ces instants de grâce, j’avais dû mal à repérer les petits bonheurs de tous les jours. Au quotidien, nous avons tous des occasions de râler : la pluie battante, les embouteillages ou les...

Read More
22 décembre
20
depardon3
  |   Inspirations   |   No comment

« De doux moments » avec Raymond Depardon

Par Maeva Morin Le photographe, réalisateur, journaliste et scénariste, Raymond Depardon expose au MUCEM à Marseille jusqu'au 2 mars prochain. C’est l’occasion de découvrir ou redécouvrir ce grand artiste. Redécouvrir car cette exposition a la particularité d’exposer des clichés peu connus du photographe mais aussi des clichés récents de la cité phocéenne. Enfin, cette exposition permet d’explorer une autre facette de Depardon : la photographie couleur. Le photographe dit en effet devoir se forcer un peu pour faire de la couleur : « j’appartiens à une génération, celle des années 1970-80 où une grande photo est une photo en noir et blanc. Mais finalement, je me suis rendu compte que la couleur vieillissait mieux. C’est plus tendre, cela me ressemble plus. C’est presque un retour en enfance ». L’enfance justement, Depardon est fils de paysans, il prend ses premiers clichés à l’adolescence dans la ferme familiale du Garet. En 1960, à 18 ans, il découvre le...

Read More
22 novembre
17
Argentine - Photo Maeva Morin
  |   Environnement   |   No comment

Recyclage social à Buenos Aires

Par Maeva Morin Alors que le pays traverse sa plus grave crise économique, des habitants de Buenos Aires s’organisent en coopératives pour récupérer les déchets et ainsi subvenir à leurs besoins. Aujourd’hui, l’activité de ces cartoneros est reconnue par la collectivité. Retour sur une victoire citoyenne et sociale. En 2001, l’Argentine est touchée de plein fouet par la plus grave crise économique de son histoire : près de 50% de la population sombre dans la pauvreté. Pour nombre d'habitants de la métropole de Buenos Aires, la récupération des déchets devient le seul moyen de subsistance. Mais cette activité étant illégale, les cartoneros (2) s’affrontent quotidiennement avec la police. À la faveur de la montée en puissance du rôle politique des coopératives, à partir de 2001, ils s’organisent afin de pouvoir exercer leur activité légalement. « Travailler dans la coopérative est source de respect dans le quartier. De plus nous œuvrons pour l’environnement. » Avec le...

Read More
10 décembre
9