Curiozworld | La naissance du projet, mes doutes, mes rêves…
287
single,single-post,postid-287,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.1.2,vc_responsive
Nouvelle-Zealand-Rippon
Les vins bio du Nouveau Monde

La naissance du projet, mes doutes, mes rêves…

  |   Les Vins Bios du Nouveau Monde   |   No comment

En février 2010 je suis partie, seule, autour du monde, à la rencontre des vignerons bios des pays du Nouveau Monde. En commençant ce voyage, je ne savais pas dans quoi j’allais m’embarquer. Après tout je n’avais aucune connaissance en viticulture ou en œnologie, je connaissais deux noms de domaines réputés en France,  et je n’avais jamais tenu une caméra de ma vie. Et comme pour rajouter des difficultés au tableau il me faudrait gérer toutes ces interviews en anglais. J’espérais pouvoir me rattraper en espagnol, mais là encore c’était méconnaitre le terrible accent chilien ou argentin. C’est là que je commençais à entrevoir que le défi serait grand, très grand ! Mais il était trop tard pour faire marche arrière, j’étais lancée et engagée auprès de plusieurs financeurs. En mon for intérieur je pensais « mais quelle idée j’ai eu de vouloir faire un tour du monde des vignerons bios, c’est déjà fatiguant de voyager alors pourquoi se rajouter des difficultés ! ».

Carte Du Monde

Mais d’ailleurs d’où est venue cette envie de projet ?

L’idée de ce tour du monde des vins bio est née autour d’un verre. Depuis longtemps je souhaitais réaliser un long voyage après mes études. Je rêvais  de partir en Australie pour surfer et vivre au plus proche de la nature. Mais partir pour me détendre ne me suffisait pas et parfois je me demande encore pourquoi je ne suis pas tout simplement partie comme tout le monde  en mode R.E.L.A.X. Après tout je venais de finir six années d’études en économie et en droit et ça n’avait pas été des années reposantes. Après le bac j’ai choisi la voie dite « difficile » des classes préparatoires et j’ai ensuite passé cinq années à bachoter pour des concours en tout genre, en écoles de commerces, dans la fonction publique et enfin pour l’examen du barreau. Toutes ces années m’avaient épuisée et finalement, après avoir obtenu satisfaction à l’examen du barreau, je décidais qu’il était temps de réaliser mon rêve : partir à l’autre bout du monde. Sur ma route je voulais aller à la rencontre de personnes engagées en matière d’environnement. C’est quelques mois avant le départ que le thème des vins est apparu comme une évidence. Alors que nous dégustions quelques savoureux rouges entre copines, que l’idée des vignerons bio est arrivée comme une révélation : « Mais oui c’est ça ! Je vais parcourir les pays du Nouveau Monde et rencontrer des vignerons bios partout sur la planète ! » Je ne sais pas exactement quelle heure il était lorsque cette idée géniale nous est apparue, mais à partir de ce jour elle ne m’a plus quitté.

 Il ne me restait plus que quelques mois pour tout préparer : demandes d’aide au projet, achat du matériel, rencontre de vignerons, lectures et autres préparatifs.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
No Comments

Post A Comment