Curiozworld | Le pouvoir de la gratitude
2842
single,single-post,postid-2842,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.1.2,vc_responsive
Bretagne-2014-olivia-sinet
gratitudebead

Le pouvoir de la gratitude

  |   Santé - Bien être   |   No comment

Par Maeva Morin

Gratitude : « Reconnaissance d’un bienfait reçu. Témoigner sa gratitude. »

Ce mot à résonné en moi il y a quelques semaines à la lecture d’un article sur Lisette Doesnburg, créatrice des « chapelets de gratitude » qui nous invitent à prêter attention à ce qui nous rend heureux. Composés de seize perles et breloques en pierres naturelles, nombre inspiré de la géométrie sacrée favorisant l’équilibre, elles nous permettent d’égrener nos petits bonheurs quotidiens. Pourquoi avoir besoin d’un petit objet glissé dans notre poche pour nous rappeler d’être reconnaissant ?

Comme tout le monde il m’est arrivé de remercier le soleil de chauffer ma peau, la mer de me porter, la montagne d’être majestueuse, la forêt enveloppante. Mais en dehors de ces instants de grâce, j’avais dû mal à repérer les petits bonheurs de tous les jours. Au quotidien, nous avons tous des occasions de râler : la pluie battante, les embouteillages ou les transports bondés le matin, la sensation de courir d’un rendez-vous à l’autre, un travail pesant, des tensions diverses. Rapidement la grisaille s’installe et la sensation que tout va de travers nous envahi, les saisons automnales et hivernales favorisant cet état d’esprit négatif. Il faut donc trouver les ressources en soi pour ramener la sérénité.

« La gratitude est non seulement la plus grande des vertus,
mais aussi la mère de toutes les autres. »
Cicéron

Grâce à ce bel objet qu’est le chapelet de gratitude, j’ai commencé à remercier mon travail qui me permet de manger à ma faim chaque jour, la vie de m’avoir donné un compagnon, le bonheur de vivre dans un monde en paix, dans une capitale admirée de tous, etc. Ayant la chance d’aller au travail à pied, j’énumère mes petits bonheurs à ce moment là, c’est un moment privilégié à l’issu duquel un sourire illumine mon visage. Lors de ces quelques instants, je retrouve le goût des choses simples et les priorités qui sont les miennes mettant de côté les envies insatisfaites, les mécontentements et autres frustrations.

fleur-olivia-sinet

Et si chacun se montrait reconnaissant au quotidien ?

Une initiative américaine, « The Gratitude Experiment », montre les bienfaits de la gratitude lorsqu’elle est cultivée par le plus grand nombre. Elle est inspirée des travaux du Docteur Robert Emmons qui propose divers exercices pour évaluer les effets de la gratitude sur le bien être. Il a ainsi réalisé une expérience sur une centaine de personne divisée en trois groupe : le premier tenait le journal de ses expériences quotidiennes; le deuxième, seulement des expériences désagréables; tandis que dans le troisième, chacun devait dresser la liste des événements dont il pouvait être reconnaissant. Dix semaines plus tard, ce dernier groupe présentait l’état général le plus positif, enthousiaste au quotidien et optimiste sur l’avenir. Mieux encore : ces personnes signalaient moins de soucis de santé et prenaient davantage soin d’elles-mêmes, notamment par la pratique d’activités sportives. Robert Emmons a aussi constaté une baisse du niveau de stress, une plus grande détermination, une performance accrue et une chute du risque de dépression.

« Remercier, c’est donner; rendre grâce, c’est partager »
André Comte-Sponville

Il a également réalisé une expérience de 21 jours auprès d’un groupe d’adulte atteint de maladie neuromusculaire, il a observé une énergie positive croissante, plus d’optimisme, un meilleur sommeil et la sensation d’être plus relié aux autres, sortant ainsi de la sensation d’enfermement que provoque la douleur. La gratitude s’inscrit dans la relation à l’autre et renforce ce sentiment de faire partie d’un tout. Pour Robert Emmons, « pratiquer la gratitude détourne l’attention du moi, la dirige davantage vers les autres et ce qu’ils nous procurent ». Cela permet de se décentrer : une attitude qui non seulement nous soulage de la pression que nous nous mettons mais qui nous fait également entrer dans une relation chaleureuse au monde et aux autres.

Se sentir mieux quotidiennement pourrait donc se résumer à cinq lettres : « MERCI ».

automne-olivia-sinet

Aller plus loin :

The Gratitude Experiment : http://www.thegratitudeexperiment.com/store.html
Site du Doc. Emmons : http://emmons.faculty.ucdavis.edu/
http://greatergood.berkeley.edu/author/Robert_Emmons/
Florence Servan-Schreiber, Le pouvoir de la gratitude, Conference TEDxSalon 2012
http://www.cles.com/enquetes/article/florence-servan-schreiber-le-pouvoir-de-la-gratitude-tedx

Sources :

Revue Happinez, n°6, « Les perles du bonheur » (p.82)
Revue Happinez, n°7, Dossier spécial sur la gratitude

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.